dossier de présentation
complet pour tout savoir
sur PedagogiA

Téléchargez le dossier de présentation de PedagogiA en cliquant sur le lien suivant.

Origine de notre ASBL

Une affaire de passion

Actuellement, en Communauté française de Belgique mais dans beaucoup de pays de la francophonie, on assiste à un véritable engouement autour de la pédagogie dite « Active ». De nombreux établissements scolaires à Bruxelles, en Wallonnie, ou ailleurs, sont créés à l’initiative de parents, de membres de la communauté éducative, ou encore de PO dits «pluriels», issus de la collaboration des pouvoirs officiels et privés. La grande majorité de ces nouvelles écoles affirment leur volonté de s’inscrire dans des pratiques pédagogiques relevant de la pédagogie active.

Ce faisant, elles doivent faire face à de nombreux défis qui vont au delà des enjeux structurels, administratifs ou encore mobiliers. 

En tant que directeurs et enseignants en pédagogie active depuis de nombreuses années, nous observons ce phénomène avec enthousiasme mais aussi inquiétude. 

Nous sommes enthousiastes parce que nous nous réjouissons, nous qui travaillons depuis tant d’années dans des écoles à pédagogie active, de voir que cette approche éducative à laquelle nous croyons fermement et pour laquelle nous connaissons la valeur ajoutée trouve auprès de la société civile et surtout auprès des parents une véritable reconnaissance. 

Ce qui mobilise un élève, l’engage dans un apprentissage, lui permet d’en assumer les difficultés, c’est le désir de savoir et la volonté de connaître.

Ph. Meirieu

Mais inquiets aussi car nous connaissons la difficulté que représente la gestion d’un établissement scolaire dans ce type de pédagogie, principalement en termes de formation des cadres mais aussi de maintien du projet d’établissement. S’il faut à chaque enseignant plusieurs années de pratique avant de maîtriser les composantes de son métier, il en faut davantage encore pour modifier le paradigme scolaire qui les habite.

Or, comment ne pas voir autant d’écoles s’ouvrir avec cette volonté éducative sans se poser la question de la formation des enseignants qui y travailleront ? 

Mettre en place un enseignement basé sur les méthodologies relevant des courants alternatifs demande une rigueur et une connaissance fine des enjeux de ce type de pédagogie. En effet, beaucoup d’idées reçues sont véhiculées à travers la société qui, si elles ne sont pas suffisamment anticipées, risquent fort d’amener certaines de ces écoles sur des chemins difficiles. Dès lors, nous nous inquiétons d’un phénomène de bulle pédagogique qui, à terme, pourrait nuire à la réputation de ce type d’approche pédagogique, au détriment des écoles qui la pratiquent avec une expérience de nombreuses années.

En voulant nous mettre au service des écoles qui veulent pratiquer la pédagogie active, nous chechons également à préserver l’image des écoles qui ont fait le choix de cette pédagogie depuis longtemps.

Enfin, dans le contexte du Pacte pour un Enseignement d’Excellence, nous nous attendons à ce que des choix stratégiques de certains établissements soient ceux de la réflexion sur leurs projets éducatifs et pédagogiques et que les besoins en formation vers les domaines de la pédagogie active aillent en croissant également.

Ce sont ces raisons qui ont déclenché en nous le désir de créer une structure de formation spécialisée dans les méthodes actives

L’expression concrète se différencie de l’éducation artistique en ce sens que l’action de l’élève poursuit un objectif pédagogique externe aux domaines de la créativité

Agir en classe

Une ASBL de formation

Un organisme passif n’apprend pas. L’envie d’apprendre naît avec l’intérêt pour l’activité menée, lorsque celle-ci devient importante pour l’élève, lorsqu’il y voit un intérêt personnel… Et non parce qu’il y est contraint par un intervenant extérieur. En s’appuyant sur ce principe de base, les méthodes actives constituent un véritable pilier d’apprentissage à la vie, à l’autonomie et à l’estime de soi. Pratiquées en continuité tout au long de la scolarité, elles permettent aux enfants de se détacher du « apprendre pour l’école » pour s’approprier le monde qui les entoure et s’y préparer. Apprendre par le concret, dans un esprit éducatif résolument bienveillant à l’égard de tous, dans un cadre qu’il est permis de questionner permet aux enfants d’oser se tromper, entreprendre, se projeter et construire leurs savoirs et savoir-faire essentiels à leur épanouissement. PedagogiA a la volonté de mettre ses ressources au service des professionnels de l’enseignement qui souhaitent s’interroger sur leurs pratiques, les modifier et pourquoi pas les bouleverser. Enseigner en pédagogie active est une aventure riche en émotions qui met chacun, adulte comme enfant, au défi de se réaliser dans ce nouveau paradigme.

Des enfants qui fabriquent leur silhouette. C’est de la mesure
Ci-dessus, vivre concrètement une surface de 100 m²

Tout vient des enfants

L’appellation « Pédagogie active » recouvre un large champ de pratiques pédagogiques qui se déclinent dans des domaines méthodologiques, éducatifs et didactiques. C’est un domaine qui est également nourri de toute une série de clichés et d’idées reçues véhiculés à travers la société. En réalité, il n’existe pas une pédagogie active mais bien un courant pédagogique englobant une grande série d’approches qui diffèrent dans leur application pratique tout en se rapprochant des valeurs qu’elles défendent. Parmi celles-ci, on identifiera principalement un changement de paradigme essentiel qui est celui du pari de l’éducabilité de l’enfant. Cela se traduit dans des valeurs éducatives telles que la bienveillance, la promotion de la confiance en soi, de l’estime de soi, l’accroissement de l’autonomie, la prise de conscience des enjeux de l’apprentissage comme socle essentiel à la vie et au monde par opposition à la scolastique qui définit l’attitude de l’apprenant comme orienté vers les performances scolaires et la réponse aux attendus de l’école.

Ainsi, l’école devient un environnement propice à l’épanouissement de l’élève dans toutes ses dimensions en installant un cadre d’apprentissage qui veille à mobiliser ses ressources en fonction du sens et de ses intérêts. Dans ce contexte, le rapport au concret et au naturel est essentiel.

C’est dangereux d’enseigner à un enfant qu’il n’a pas d’autre choix que de faire ce qu’on lui dit

M. Rosenberg

Sont alors balayées les approches méthodologiques artificielles et éloignées des intérêts de l’enfant. On veille à ce que ce dernier perçoive intrinsèquement les enjeux de son apprentissage et s’investisse dans celui-ci non pas par crainte d’un résultat noté par le maître mais bien par volonté de comprendre et d’agir.

Essayer par soi-même, savoir que l’on peut compter sur les autres, prendre du plaisir, comprendre qu’une erreur n’est que la preuve qu’on a essayé…

Agir avec les autres

Agir en classe.

« Tout vient des enfants », « l’enfant est acteur de ses apprentissages », « l’enfant est au centre des apprentissages », « l’apprentissage se fait par le jeu », « l’enfant est libre », « l’élève fait ce qu’il veut »… Autant de formules toutes faites répétées à propos de la pédagogie active qui inévitablement découlent sur des craintes et des questionnements à propos de l’acquisition des savoirs formels, du respect du cadre, du niveau des apprentissages ou encore de la préparation aux études supérieures…

Derrière cette dernière idée se cache la conception d’une école « saucissonnée » en tranches dont chaque étape prépare à la suivante avec comme point de mire l’obtention d’un diplôme universitaire.

Avec ces craintes, s’installe le paradoxe parental qui défend l’épanouissement personnel de son enfant tout en craignant l’écrasement compétitif de la société.

Or, la pédagogie active, ou plutôt les pédagogies actives, ne poursuivent pas un but différent. Elles font le pari d’un chemin alternatif pour amener les élèves à devenir des citoyens critiques et solidaires. Elles se donnent, par ses approches différentes, de véritables moyens de poursuivre les objectifs de l’enseignement tels que décrits dans le décret mission.

Le combat pour lutter contre les idées reçues est âpre et quotidien. Les enfants jouent ? Ca arrive mais ce n’est pas le but. Les enfants font ce qu’ils veulent ? Non, ils veulent ce qu’ils font. Il n’y a pas de cadre ? Au contraire, la promotion de la confiance en soi ne peut pas se réaliser dans un cadre flou et donc anxiogène. Tout vient des enfants ? Non, les groupes se mobilisent autour d’intérêts communs partagés avec le maître qui reste le chef d’orchestre et le décideur. 

Enseigner en pédagogie active, c’est donc un dépassement des normes scolaires traditionnelles, un changement de paradigme qui amène l’enfant à quitter (ou à ne jamais entrer dans) la scolastique. Agir pour résoudre une situation problème qui le concerne est la meilleure voie pour amener l’enfant à apprendre à mobiliser ses connaissances, ses savoir-être et ses savoir-faire dans toutes les situations que la vie lui présentera.

La classe est partout !

Il faut avoir le courage d’enseigner moins de choses, mais avec davantage de profondeur

Andreas Schleicher 

Intentions, objectifs

Ils ne savaient pas que c’était impossible…

Les statuts de notre ASBL précisent que le but de celle-ci est la promotion des valeurs éducatives relevant des courants pédagogiques alternatifs, humanistes, centrés sur les apprentissages concrets et naturels des enfants et adolescents.

Notre volonté est de constituer un catalogue de formation qui se décline en trois axes principaux: l’axe initial, l’axe méthodologique, l’axe psychoéducatif.

L’axe initial

En partant des conceptions des participants, la formation initiale poursuit différents objectifs :

  1. Comprendre les enjeux sous-jacents des pédagogies actives
  2. Outiller les participants pour leur permettre d’ajuster leurs pratiques
  3. Aborder des savoirs pratiques et théoriques

Une approche résolument pratique et active

La formation de base est un module qui se décline en deux journées durant lesquelles les participants seront mis en action autour des enjeux didactiques, pédagogiques, éducatifs et psychocognitifs.

Quelques exemples de savoirs abordés

  • Quelques pédagogues (Freinet, Montessori, Decroly), leurs particularités et leurs points de convergence
  • Le constructivisme
  • La place du maître, du savoir et de l’enfant en pédagogie active
  • L’organisation des situations de travail
  • La pédagogie du projet
  • Les dimensions transversales (bienveillance, motilité, éducabilité)

L’axe méthodologique

Cet axe de formation permet d’aborder toute une série de notions liées aux méthodes actives en se centrant sur des pratiques plus spécifiques :

  • L’expression concrète au service des apprentissages
  • La démarche d’investigation scientifique
  • Les axes éducatifs (relation à l’élève, le cadre disciplinaire, l’évaluation)
  • La grammaire, la conjugaison et autres domaines formels
  • La pédagogie du projet
  • L’observation
  • L’interdisciplinarité
  • L’école inclusive
  • Apporter du changement dans l’école
  • Les troubles d’apprentissages, la différenciation, les processus d’apprentissage.

L’axe psychoéducatif

Cette partie du catalogue regroupe l’ensemble des formations qui se centrent davantage sur des choix liés aux projets éducatifs d’un établissement :

  • L’école inclusive (accueillir des enfants à besoins spécifiques)
  • L’école de tous
  • L’école démocratique
  • L’éducation à la citoyenneté
  • La pédagogie institutionnelle

L’accompagnement.

Afin d’atteindre notre objectif, il nous a semblé essentiel de pouvoir également proposer une procédure d’accompagnement au changement pédagogique au sein d’établissement désireux de conduire ce type de projet.

Pour ce faire, nous construisons, en relation avec l’école en demande, un programme d’accompagnement sur une ou plusieurs années. Via des rencontres régulières avec la direction et les enseignants, nous proposons de travailler sur le contenu du projet d’établissement et/ou des stratégies du contrat d’objectifs mais également sur les programmes de formation, les projets pilotes dans les classes, l’installation du cadre démocratique, la créativité pédagogique et tout autre objet nécessaire pour favoriser et installer un changement de paradigme dans l’école.

Divers

Enfin, voici une liste non exhaustive des axes d’action que nous envisageons de développer à la demande ou de manière pérenne :

  • Prises de parole
  • Conférences
  • Animation de réunion autour de la thématique pédagogique
  • conseil pédagogique
  • analyses de projets pédagogiques

Apprendre à coudre permet aux enfants de développer des compétences attentionnelles et techniques essentielles à leur développement

Pour conclure

L’émancipation sociale, la qualité de l’enseignement, la mise en projet, l’esprit citoyen, la confiance en soi, l’autonomie en pensée et en acte, la différenciation, l’inclusion des élèves à besoins spécifiques, la lutte contre l’échec scolaire sont autant de domaines auxquels concourent les méthodes actives. Tenter de diffuser ces méthodes auprès d’un large public est donc également un moyen de participer aux enjeux sociétaux qui transcendent l’enseignement.

Notre pari est grand et notre enthousiasme est sans limite